Que fait le monde du sport face à l'apartheid sexuel pratiqué par l’Iran et l’Arabie Saoudite ?

Libération.fr
Au marathon international de Téhéran, place Azadi, le 7 avril.

La présidente de la Ligue du droit international des femmes compte bien inciter le président du Comité national olympique et sportif français à exclure l'Iran et l'Arabie Saoudite pour le non-respect des principes de non-discrimination et de neutralité.

Rien n’aurait dû nous surprendre venant des deux pires théocraties islamistes du monde, l’Iran et l’Arabie Saoudite. Surtout s’agissant d’un sujet sensible comme le sport féminin, car il touche au corps des femmes et à leur droit à se mouvoir dans l’espace public. Pourtant, reconnaissons-le, cette fois-ci, «ils» ont fait fort, à quelques semaines d’intervalle.

Le vendredi 7 avril, avait lieu à Téhéran un premier marathon international, le «TehRUN». Les organisateurs avaient annoncé que la course serait mixte. Environ 160 femmes s’étaient inscrites, sur un total de 600 participants – dont de nombreux coureurs étrangers, femmes et hommes.

Et puis, patatras, trois semaines avant la compétition, les participantes recevaient un mail les prévenant qu’elles ne seraient pas autorisées à concourir en raison de la stricte séparation des sexes imposée dans le sport en Iran… S’ensuivit une grande confusion, des informations plus ou moins farfelues et enfin la décision finale, le jour même de la compétition : les femmes ne seraient autorisées à courir que sur une distance de… 10 km, dans un stade fermé, sans la présence des hommes et des médias.

Côté hommes, pas de problème merci ! Ils eurent droit aux applaudissements de la foule, y compris de leurs femmes emmitouflées dans leurs tchadors. Zéro pointé quant à la solidarité avec les femmes. La dépêche de l’AFP relatant les faits cite les propos d’un participant français : «Je viens de courir mon premier marathon à Téhéran, avec beaucoup de plaisir. Le parcours était vraiment sympa, pas mal de monde sur les bords de la route. Pour un premier marathon c’est très réussi.»

Espoirs douchés

Le 25 avril, la Choura, organe consultatif officiel placé auprès du roi d’Arabie Saoudite, a (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Monsieur Mélenchon, ayez la décence de retirer ce triangle rouge de votre veste
Petite histoire de l’isoloir
La Chine dans tous ses états
De la «réclame politique» à la com électorale
L’IMA donne la voix aux banlieues

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages