Comment fait-on l'amour en Inde, en Chine et au Moyen-Orient ? La sexualité à travers le monde

La rédac
·2 min de lecture

Comment fait-on l’amour en Inde, au Moyen-Orient, en Afrique, en Chine ou au Japon ? Explications de Philippe Brenot, psychiatre, anthropologue, thérapeute de couple et auteur, avec Laetitia Coryn, de la bande dessinée l’Incroyable Histoire du sexe*, sorti en deux tomes. Un ouvrage dans lequel ils reviennent sur les légendes qui ont façonné la vie intime des hommes et des femmes du monde entier.

Quel que soit le pays ou le continent, Occident inclus, la sexualité a toujours été une affaire de mâles dominants, consacrée à leur plaisir, au détriment souvent de femmes soumises. Le patriarcat, « maladie de l’humanité », comme le nomme Philippe Brenot, bien que, de moins en moins en première ligne, influence encore les comportements intimes.

L’Inde, la patrie du Kama-sutra

C’est forcément la première représentation de la sexualité qui s’impose lorsque l’on parle de ce pays. Un symbole de sensualité ? C’est, comme l’explique le spécialiste, un manuel de savoir-faire, réservé aux hautes castes au temps des maharadjahs, pour savoir comment un homme doit séduire, assurer en toutes circonstances, et surtout comment une femme doit se comporter afin de le satisfaire : « Avec ses préceptes amoureux, ses positions, son érotisme, il s’imposait dans les palais où les nantis s’ébattaient sans retenue et où les courtisanes délicates comme des fleurs s’offraient et étaient légion. Mais, au sein du peuple, la majorité des femmes ont toujours subi les pulsions masculines rustres et brutales. »

A découvrir également : Kamasutra : positions et conseils en images

Une différence de taille qui, aujourd’hui encore, influence le comportement de ces Indiens autrefois appelés hindous. Pour le plus grand nombre, en effet, pauvreté et inculture sévissent. « Et quand la sexualité rime avec dénuement, elle est...

Lire la suite sur Femina.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi