Fait divers. Le “Golden State Killer” plaide coupable

Courrier international (Paris)
1 / 2

Fait divers. Le “Golden State Killer” plaide coupable

Joseph DeAngelo, un ancien policier accusé de treize meurtres et d’une cinquantaine de viols, a reconnu sa responsabilité dans une série de crimes qui a terrorisé la Californie de 1975 et 1986. Il a été arrêté grâce à son ADN en avril 2018, plus de trente ans après les faits.

“Après des décennies dans l’ombre […], il n’y a plus de doute : Joseph James DeAngelo Jr est le Golden State Killer”, résume le site SFGate. Lundi 29 juin, l’homme de 74 ans, accusé de treize meurtres commis entre 1975 et 1986, a plaidé coupable. Il a ainsi admis d’une voix “rauque et hésitante” qu’il était ‘l’un des pires prédateurs en série de la nation”, écrit le Washington Post.

Dans sa combinaison orange de prisonnier, portant une visière en raison du coronavirus, cet ancien policier a également reconnu être l’auteur d’une cinquantaine de viols. Des crimes prescrits depuis longtemps mais ces aveux faisaient partie du marché passé par ses avocats avec le ministère public pour éviter la peine de mort. Le jugement sera prononcé le mois prochain. Il est déjà acquis qu’il finira sa vie en prison.

Il s’agissait d’un “moment attendu depuis longtemps” par ses victimes, explique le Los Angeles Times. L’audience s’est tenu dans une salle de bal de l’université Cal State Sacramento – dont le tueur en série est sorti diplômé en 1972, précise le quotidien –. L’endroit, bien plus spacieux qu’un tribunal, a été choisi pour respecter les règles de distanciation sociale alors que de nombreuses personnes comptaient assister à l’audience. Les victimes, leur famille mais aussi 27 membres des médias sélectionnés par tirage au sort, note le journal.

La salle n’a pas été “arrangée pour ressembler à une cour de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :