Elle fait confiance à son chien plutôt qu'à son médecin, elle évite la mort et celle de son bébé à naître

Alhanna et son compagnon Ricky, deux britanniques déjà parents d'une petite chienne de race Akita américain, du nom de Keola, attendaient leur premier enfant avec impatience. La petite chienne était devenue encore plus câline avec sa maîtresse jusqu'à ce qu'elle change subitement de comportement.

La chienne semble agitée et gémit en grattant le ventre d'Alhanna

Parvenue à seize semaines de grossesse, Alhanna a subitement ressenti de violentes douleurs dans le bas du dos, alors que Keola était devenue agitée et gémissait en grattant son ventre depuis plusieurs semaines. Très inquiète à l'idée de perdre son bébé, la jeune femme est conduite à l'hôpital par son compagnon. Le médecin qui l'examine ne voit rien d'alarmant et les résultats ne décèlent aucun problème particulier, ce qui la conduit à rentrer chez elle. Pourtant la chienne ne change toujours pas de comportement et ses douleurs persistent. La mère de la jeune femme l'enjoint donc de suivre l'instinct de son chien, et de réclamer un nouvel avis médical, ainsi que les internautes à qui elle demande conseil pour comprendre le comportement de son chien.

Un matin, alors que sa maîtresse s'apprête à aller travailler, Néola se met à bondir et à aboyer, juste avant que celle-ci ne s'effondre au sol. Arrivée à l'hôpital, les médecins découvrent une double infection urinaire qui aurait pu être fatale à Alhanna et à son foetus. Par chance, la grossesse s'est bien poursuivie et le petit Lincoln (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Mort du petit Grégory Villemin : il tente d'élucider l'affaire en ligne et c'est l'engrenage
Affaire Marie Varnerot : "Êtes-vous un monstre ?", les propos glaçants de la mère de la jeune fille
Voici ce qu'il se passe dans notre cerveau quand on meurt
Jugeant le prénom de son fils trop prétentieux ses beaux-parents refusent de l'utiliser
Jeffrey Dahmer : les confessions dérangeantes de ses voisins sur sa jeunesse