Plus il fait chaud, plus les tiques préfèrent les humains aux chiens

Céline Deluzarche, Journaliste
·1 min de lecture

Mauvaise nouvelle à l’heure du changement climatique : les tiques délaissent les chiens pour mordre les humains lorsque les températures augmentent. « Lorsque la température passe de 23 à 37 °C, les tiques sont 2,5 fois plus susceptibles de préférer les humains aux chiens », relate Laura Backus, coauteure d’une étude sur le sujet présentée lors du dernier congrès de la Société américaine de médecine et d’hygiène tropicale. Les chercheurs ont mené une série d’expériences en enfermant un chien et un humain dans des box en bois, puis en relâchant des tiques pour voir où allait leur préférence. Ils ont constaté que les tiques se désintéressent fortement des chiens par forte chaleur, et préfèrent dans ce cas se tourner vers les humains ou ne pas se nourrir du tout.

L’espèce de tique étudiée, du genre Dermacentor, est connue pour être porteuse de la bactérie Rickettsia rickettsii, responsable de la fièvre pourpre des Montagnes Rocheuses (Rocky Mountain spotted fever). Présente dans une grande partie des États-Unis, au sud du Canada et en Amérique centrale et du Sud, cette tique peut causer une infection potentiellement mortelle. Selon les chercheurs, la hausse des températures observées dans ces régions pourrait donc aboutir à une recrudescence de la maladie. Seule bonne nouvelle pour nos amis les chiens qui, eux, pourront gambader tranquilles dans les herbes hautes.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura