"Il fait du Canada dry", "discours de candidat" : Macron critiqué après le Beauvau de la sécurité

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les conclusions du Beauvau de la sécurité présentées par Emmanuel Macron ont été critiquées à droite comme à gauche.

"Discours de candidat", "instrumentalisation des forces de l'ordre": Plusieurs élus de droite comme de gauche ont critiqué mardi les conclusions du Beauvau de la sécurité présentées à Roubaix (Nord) par Emmanuel Macron.

"On aura un débat, un vrai débat", promet Bertrand à Macron

Venu écouter le président de la République en tant que président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, a jugé qu'Emmanuel Macron avait prononcé un "discours de candidat" et qu'il était "passé à côté de la sécurité pendant tout son mandat, parce qu’il n’a jamais été élu". En saluant le chef de l'Etat, Xavier Bertrand lui a glissé en le regardant: "on aura un débat, un vrai débat". "C'est normal", a répondu Emmanuel Macron à Xavier Bertrand, qui doit présenter ses propositions sur la sécurité mercredi à Saint-Quentin, dans l'Aisne.

Pour Valérie Pécresse, candidate à une primaire de la droite, "Macron candidat essaie de faire oublier Macron président. Il promet le contraire ou tout ce qu’il n’a pas fait pendant 5 ans". "Il reprend sans vergogne des propositions qui ont déjà été votées à l’initiative de la droite", "il fait du Canada dry", a ajouté la présidente de la région Ile-de-France sur LCI.

Le député LR du Pas-de-Calais voisin, Pierre-Henri Dumont, a dénoncé sur Twitter une "irrespectueuse instrumentalisation" des forces de l'ordre, accusant Emmanuel Macron de "transformer le Beauvau de la sécurite en présentation de son programme 2022-2027". "A six mois de l’élection présidentielle, après neuf semestres d’aggravation des chiffres de la violence, quelle crédibilité pour la politique de sécurité d’Emmanuel Macron?", a demandé le questeur LR du Sénat Philippe Bas.

La sénatrice LR Valérie Boyer s'est félicité "de voir qu'Emmanuel(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles