Quand je fais de la purée mousseline....

La rédaction d'Allodocteurs.fr

Pour répondre à la demande de transparence des consommateurs, Mousline vient d'ouvrir un accès aux étapes de fabrication de sa purée (pour sa version "originale"). En flashant un code QR, imprimé sur la boîte de purée et en entrant le numéro du lot, lui aussi indiqué sur le paquet, on peut ainsi obtenir des informations sur la fabrication de la purée, telles que l’origine des pommes de terre, les dates de fabrication du lot, le contrôle qualité et sa livraison.

Cette initiative ressemble plus à une opération marketing quand on s'aperçoit qu'il manque quelques informations cruciales…
Les spécialistes en effet parlent de 99 % de pomme de terre mais n'indiquent rien sur le 1 % restant. On sait seulement qu'ils utilisent des arômes et des épices qui font le goût de la purée Mousline, sans savoir lesquels et d’où ils viennent.

Quand on regarde de plus près la plupart des emballages des purées prêtes à servir, la liste des produits peu recommandables est assez longue, comme des additifs loin d'être inoffensifs.

Dans l’ensemble les purées fraîches ne contiennent pas d’additifs problématiques et sont des solutions de dépannage " nutritionnellement correctes".
Le mieux est quand même de faire sa propre purée et comme les pommes de terre à purée ont globalement toutes un IG élevé, il vaut mieux faire , moitié pommes de terre et moitié patates douces qui, elles, possèdent un IG plus bas car elles sont plus riches en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi