"Fais-le pour mes filles", comment Rubiales a insisté pour qu'Hermoso soit dans sa vidéo d'excuses

"Fais-le pour mes filles", comment Rubiales a insisté pour qu'Hermoso soit dans sa vidéo d'excuses

Luis Rubiales joue son poste et le président de la Fédération espagnole semble être prêt à tout pour le conserver. Après son baiser forcé à Jenni Hermoso lors de la remise des médailles en finale de la Coupe du monde féminine 2023, la polémique a rapidement enflé Espagne. Des personnalités politiques ont réclamé sa démission et le gouvernement a même demandé une enquête "urgente". Luis Rubiales a présenté ses excuses mardi dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Journaliste pour le média Relevo, Natalia Torrente a raconté dans l'émission "Espejo Público" sur Antena 3 (chaîne de télévision généraliste espagnole) les pressions de Luis Rubiales sur Jenni Hermoso afin que la joueuse apparaisse à ses côtés dans la vidéo: "Il lui a demandé, lors de son escale à Doha, de faire la vidéo avec lui." Luis Rubiales se serait même montré insistant auprès de l'attaquante de 33 ans, en lui glissant notammen: "Mon poste est en jeu, fais-le pour mes filles."

Le sélectionneur Jorge Vilda serait aussi intervenu

Hermoso aurait catégoriquement refusé la proposition de Luis Rubiales. Elle avait d'ailleurs rapidement réagi à ce baiser non consenti dans un live Instagram après la finale remportée face à l'Angleterre (1-0).

Le président de la fédération espagnole serait apparu très inquiet pour son poste après les propos de Miquel Iceta, la ministre des sports, qui l'a sévèrement taclé. Après le refus de Jenni Hermoso, c'est le sélectionneur de l'équipe espagnole, Jorge Vilda qui serait intervenu en parlant aux proches de la n°10 pour qu'elle reconsidère sa réponse. Mais l'ancienne joueuse du Paris Saint-Germain, qui évolue aujourd'hui au Mexique, serait restée inflexible.

Article original publié sur RMC Sport