«Faire vivre la liberté d'information»

Libération.fr
Erika Campello, Forum social mondial, Tunis, 24 mars 2015.

A l’occasion du Forum social mondial de Tunis, du 24 au 28 mars, où 70 000 participants de plus de 130 pays doivent se réunir pour proposer des alternatives à un monde dans l’impasse, Libération.fr se propose de prolonger le regard de militants. Chaque jour, et jusqu’à dimanche, retrouvez un témoignage, un combat, un espoir.

Aujourd’hui Erika Campelo, 39 ans, Brésil, coordinatrice du Forum mondial des médias libres

«L’embryon du Forum mondial des médias libres n’est pas nouveau. L’idée des médias alternatifs a été portée par de réseaux comme Indymedia dès la fin des années 90, notamment au sommet de l’OMC de Seattle, sous le nom de "Don’t hate the media, become the media" (ne haïssez pas les médias, devenez les médias). Elle s’est articulée autour de la volonté de rompre avec la verticalité, l’homogénéité, l’accaparement des savoirs. Et de tenter de proposer autre chose que le copier-coller des trois plus grandes agences de presse mondiale ou le suivisme des chaînes d’information. Faire vivre au plus juste, au plus large, la liberté d’information, et, bien sûr, se réapproprier les enjeux autour des logiciels libres. Sa gestation, autour du FSM, s’est nouée à Bélem, au Brésil, lors de l’édition 2009. L’idée, alors, était simple: lutter contre le monopole de l’information au Brésil, où huit familles, qui jouent un rôle politique de premier plan, détiennent les principaux relais de presse, de radio ou de télé. Un problème de concentration et de diversité d’information qui n’est pas propre au Brésil. Je vis en France depuis 18 ans… Le monde, tel que relaté par les grands médias, est trop partiel et partial.

Les précédents témoignages Payal Parekh, de 350.org (Inde), Marco Zeisser, de CooperAccion (Pérou)

« Ce que l’on propose ici, c’est le droit à la communication au sens noble, à la production d’information et à sa démocratisation, à la liberté d’expression, même imparfaite. On va ainsi adopter pour cette 4e édition du FMML une charte mondiale des médias qui se (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

«Raconter les ravages de la course aux minerais au Pérou»
«Jeter les bases d’une révolution du changement, des pratiques et de la pensée»
Anne Hidalgo et Ségolène Royal, «une inimitié historique»
Des drones capables de planter un milliard d'arbres par an
Repères : Circulation alternée