Faire régulièrement la sieste n’aurait pas que des bienfaits sur votre santé

Faire la sieste pour rattraper votre sommeil ne serait en fait pas une si bonne idée. Selon une nouvelle étude publiée ce lundi 25 juillet dans la revue scientifique Hypertension, "siester" trop fréquemment serait lié à un risque accru d’hypertension ou d’accident cardio-vasculaire (AVC).

Pour parvenir à ces résultats, des chercheurs de l’université Central South de Chine ont analysé les données de 358 451 patients issus de la base de données Biobank. Agés de 40 à 69 ans, les participants ne présentaient aucun signe d’hypertension et n’avaient jamais été victimes d’accidents vasculaire cérébral. Et selon l’analyse, les personnes les plus susceptibles de faire des siestes régulières étaient des hommes qui "fumaient, buvaient quotidiennement, avaient un niveau d’éducation et de revenu inférieur et déclaraient à la fois des insomnies et des ronflements", indique Science Alert.

Les chercheurs ont également observé que ces personnes-là présentaient davantage de risques pour leur santé. "Une seule journée de sieste peut coïncider avec une augmentation du risque d’hypertension et d’accident vasculaire cérébral", continue le site. Ainsi, le risque d’hypertension était plus élevé de 12% chez les personnes faisant des siestes fréquemment par rapport à celles n’en faisant jamais ou rarement. Le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) était, lui, augmenté de 24%. Un risque encore plus développé chez les "jeunes" siesteurs (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Alzheimer : toutes les bonnes habitudes (comme faire de l'introspection) qui peuvent réduire le risque
Injures, menaces contre les médecins... Quelles spécialités sont les plus touchées ?
Variole du singe : faut-il changer le nom de la maladie ?
Paracétamol : sans ordonnance, à combien de boîtes avez-vous droit ?
CHIFFRES COVID. Ce mercredi 27 juillet 2022 : cas, les infos en direct

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles