Comme faire parler des lieux déroutants ?

© Pixabay

La date du peuplement de l'Amérique par Homo sapiens ne cesse de reculer. Pendant longtemps estimée à -13.500, elle est régulièrement repoussée par des études génétiques et des fouilles archéologiques. En 2021, des traces de pas d'hominidés vieilles d’environ 23.000 ans ont été découvertes au Nouveau-Mexique. L'année précédente, des archéologues avaient mis au jour, dans une grotte du Mexique, des outils en pierre taillée remontant à environ 30.000 ans. Et des os de mastodontes trouvés en Californie, qui pourraient avoir été brisés par des hominidés, sont vieux, eux, de 130.000 ans! Mais certains anthropologues réfutent le lien entre ces trouvailles et Homo sapiens.

Antoine Lourdeau, spécialiste de la préhistoire américaine au Muséum national d'histoire naturelle, pense qu'une partie seulement de ces traces de présence humaine sont convaincantes, par exemple celles provenant de la Serra da Capivara, au Brésil : « Un galet de quartz datant de 30.000 ans semble bien avoir été taillé par la main de l'homme. » Si c'est le cas se pose alors la question des voies d'entrée sur le continent américain. En effet, lors du dernier maximum glaciaire, il y a 20.000 ans, le Canada était entièrement couvert d’une calotte de glace rendant impossible le passage depuis la Béringie, le pont terrestre qui reliait la Sibérie à l'Alaska pendant les périodes glaciaires. « Ce n'est pas tranché, estime Antoine Lourdeau. Plusieurs hypothèses existent, comme celle du cabotage depuis la Béringie en longeant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les Jeanne d'Arc des temps modernes
Égypte : des voleurs ont tenté de dérober une énorme statue de Ramsès II
Nouvel An Chinois : histoire et signification du symbole des animaux du zodiaque
Egypte antique : médecine de pointe au pays des momies
L'une des maladies les plus meurtrières est beaucoup plus vieille que l'on ne pensait