Faire de Gaza l’enjeu majeur des européennes, une stratégie à quitte ou double pour La France insoumise

En plaçant la militante franco-palestinienne Rima Hassan en septième position sur sa liste pour les élections européennes, La France insoumise a fait de la guerre à Gaza la thématique principale de sa campagne des élections européennes, au risque de voir sa tête de liste, Manon Aubry, éclipsée et de subir les contrecoups des sorties médiatiques de son leader Jean-Luc Mélenchon.

C’est une journée de campagne sur le thème du social qui attend, lundi 13 mai, Manon Aubry. La tête de liste aux élections européennes de La France insoumise (LFI) se rend avec François Ruffin à Amiens, sur le site de l’usine Metex, menacée de fermeture. Puis elle donnera un meeting dans la soirée, accompagnée non seulement du député insoumis local, mais aussi de sa collègue au Parlement européen Marina Mesure et de l’ancien inspecteur du travail et désormais candidat aux européennes Anthony Smith.

L’occasion de parler d’autre chose que de Gaza et du conflit au Proche-Orient dans lequel semble enfermée La France insoumise depuis plusieurs semaines. Mais aussi pour la tête de liste LFI d’exister davantage, tant les figures de Jean-Luc Mélenchon et de Rima Hassan ont relégué au second rang celle de Manon Aubry.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Spitzenkandidat, Schengen, BCE… ces mots dont vous entendrez parler d'ici aux élections européennes
Une campagne des européennes sous la menace constante des ingérences étrangères
Élections européennes : à un mois du scrutin, les Français en manque d’information