Que faire dans le centre-ville historique de Los Angeles ?

© BING GUAN/BLOOMBERG VIA GETTY

Sinistré voire dangereux il y a dix ans encore, Downtown Los Angeles est redevenu ce qu’il était autrefois : le cœur historique, commerçant et artistique de la Cité des Anges. Repérable de loin par sa célèbre skyline, c’est le seul quartier vraiment urbain de la mégalopole californienne. Une sorte de ville dans la ville où l’on peut enfin garer sa voiture et marcher, flâner sur les avenues, se perdre dans l’une des galeries marchandes et d’art contemporain, ou encore admirer les gratte-ciel Art déco, plus magnifiques les uns que les autres.​​​

Broadway comme au cinéma

Une balade dans le Historic Theater District, le quartier historique des théâtres, est l’introduction idéale au Downtown Los Angeles (dit aussi « DTLA »). Pour éviter une mauvaise rencontre, on recommande d’éviter les rues autour de Skid Row et de flâner sur Broadway, la grande artère dévolue aux spectacles outre-Atlantique. Plus précisément entre la 3rd et la 9th Street, en levant les yeux au ciel afin d’observer les façades. Emblématiques de l’âge d’or hollywoodien, certains immeubles figurent dans des grands classiques du cinéma américain – à tel point qu’on a l’impression de pénétrer dans un film en y entrant.

C’est le cas du Bradbury ­Building, immortalisé notamment par une scène d’anthologie de Blade Runner : Harrison Ford poursuit un « réplicant » dans l’escalier aux balustrades en fer forgé et un dédale sans fin de couloirs obscurs. La cour ressemble à une cathédrale, inondée par un ­puits de lumière ave...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles