Se faire bronzer le périnée, est-ce que ça a vraiment un intérêt ?

·1 min de lecture

Si vous êtes adepte d'Instagram, vous n'avez pas pu échapper à "la" tendance bien-être du moment : se faire bronzer le périnée. Oui, vous avez bien lu : popularisé par l'influenceuse américaine Meagan Whitson, le "perineum sunning" consiste à exposer ses parties intimes aux rayons UV en adoptant la posture de yoga du bébé heureux – concrètement, il s'agit de s'étendre sur le dos, de lever les jambes et de saisir ses pieds dans ses mains. Complètement nu, évidemment.

Sur les réseaux sociaux, les photos estampillées #perineumsunning se multiplient, et la pratique semble prise très au sérieux : la papesse du mouvement, Meagan Whitson, explique même à ses 30 000 abonnés que le bronzage du périnée est une pratique ancestrale ("issue du taoïsme") qui "booste le système immunitaire", "aide à mieux absorber la vitamine D", "lutte contre les virus et les bactéries" et "améliore le sommeil". "30 secondes de soleil sur votre anus, c'est l'équivalent d'une journée entière de soleil sur votre corps" soutient-elle, manifestement convaincue.

Cancer de la peau et coup de soleil intime

Oui, mais voilà. Primo, on s'en doute, aucune étude scientifique ne confirme les potentiels bienfaits du "perineum sunning". Pire : cette pratique "ancestrale" n'est pas non plus mentionnée dans les principes du taoïsme.

Deuzio, se faire bronzer le périnée peut avoir des conséquences très sérieuses sur la santé : interrogées par nos confrères du magazine Allure, les Dr. (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Tous Anti-Covid Signal et Carnet : le pass sanitaire arrive le 9 juin
DIRECT Covid-19 en France ce 25 mai : chiffres, annonces
En Autriche, un homme se fait amputer la mauvaise jambe par erreur
Comprendre la phobie pour en sortir
Au bout de combien de temps le vaccin Pfizer est-il efficace ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles