En quoi la faille de sécurité Twitter dénoncée par les fans de BTS représente-t-elle un danger ?

·2 min de lecture

Depuis des semaines, les fans du groupe BTS dénoncent une grave faille dans la sécurité de Twitter, permettant à n’importe qui de facilement faire suspendre des comptes ou disparaitre des photos. Un danger qui ne touche pas seulement les sept musiciens mais fait courir un risque plus global à tous les utilisateurs.

Aujourd’hui, un groupe de musique, mais demain des politiques, des journalistes, des activistes ou de simples anonymes pourraient être touchés. Depuis plusieurs semaines, les fans du groupe sud-coréen BTS réclament des actions fortes de la part de Twitter, dénonçant une grave faille dans la sécurité du réseau social. Voilà plusieurs mois que les sept chanteurs et leurs admirateurs sont la cible d’un groupe Facebook basé au Bangladesh, qui parvient par une simple réclamation de droits d’auteurs à faire suspendre des comptes à plusieurs millions d’abonnés ou à faire disparaitre des photos officielles. Les cybercriminels qui disent vouloir défendre les valeurs de leur pays, expliquent dans plusieurs messages lutter contre le «fanatisme toxique» des ARMY (le nom des fans de BTS). Ils estiment par ailleurs que les artistes – récemment envoyés spéciaux du président à l’ONU – soutiennent l’athéisme ou encore l’homosexualité, affirmant qu’ils ne devraient par exemple pas porter de rouge à lèvre ou que les paroles de leurs chansons participent à la promotion de la cause LGBTQ+.

Ils annoncent ainsi «être entrés en guerre» contre le groupe et les fans, raison pour laquelle ils ont réussi ces derniers mois à faire sauter plusieurs comptes, notamment la page officielle du jeu vidéo BTS World, suivie par 5 millions d’abonnés. Ils ont aussi réussi à pousser Twitter à supprimer des selfies pris et publiés par les artistes, dont il ne fait pourtant aucun doute qu’ils leurs appartiennent.

Après plusieurs signalements pour atteinte aux droits d’auteurs, des comptes peuvent être définitivement suspendus par la plateforme. Pour parvenir à leurs fins, les membres de la page Facebook du Bangladesh semblent récupérer les photos des pages(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles