Faille informatique, mille-pattes et Ebola : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 17 décembre 2021 : une faille informatique dans un logiciel open-source a été colmatée et rendue publique, un mille-patte faisant honneur à son nom a enfin été découvert et après 42 jours sans nouveau cas, le ministre congolais de la Santé a annoncé la fin de la treizième épidémie d'Ebola dans le pays.

L'actualité scientifique du vendredi 17 décembre 2021, c'est :

En web :

  • Une vulnérabilité informatique dans un logiciel open source, Log4j, utilisé par des millions d’applications web a été rendue publique début décembre, alors qu’elle n’avait jamais été repérée par les utilisateurs, premiers concernés et pouvant en pâtir.

  • Très facile à exploiter, cette faille a très bien pu être repérée par des cybercriminels avant d'être colmatée, laissant ouverte la possibilité que des bouts de codes dévastateurs fassent effet dans le futur.

  • Pour faire face à cette épée de Damoclès, la province du Québec au Canada a joué la carte de la prévention en fermant tous ses services web, à savoir 3992 sites.

En animaux :

  • Le premier mille-pattes à faire honneur à son nom a été découvert : Eumilipes persephone, un arthropode aveugle qui porte bien son nom puisqu'il vit sous terre, avec très exactement 1306 pattes.

  • Le plus grand spécimen observé est une femelle, les chercheurs ayant par ailleurs noté que les mâles ont tendance à être plus petits, possédant entre 778 et 998 pattes.

  • Cette espèce a été découverte par hasard en Australie, suite à des forages pour des travaux d'exploration minière.

En santé :

  • Le ministre congolais de la Santé a déclaré jeudi à Kinshasa la fin de la treizième épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo, après 42 jours sans nouveau cas détecté.

  • Cette épidémie aura duré deux mois et neuf jours depuis sa résurgence le 8 octobre 2021, avec un total de 11 cas, dont 8 confirmés et 3 probables, ainsi que 9 décès, soit une létalité de 82%, comme l'a détaillé le ministre.

  • Identifié pour la première fois en 1976, la transmission humain du virus Ebola se fait par les liquides corporels, avec pour principaux symptômes des fièvres, vomissements, saignements, diarrhées.

En espace :

  • Le terme "supernova" désigne le rare phénomène explosif qui se produit lorsqu’une étoile massive, c’est-à-dire pesant plus de 10 masses solaires, arrive en fin de vie.

  • Ces ph[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles