Factures de télécom : des litiges en réponse à l'augmentation des prix

Les litiges engendrés par l'augmentation des tarifs des télécoms bondissent. Ils étaient 1 205 dossiers en 2020, soit une hausse de 13% par rapport à l'année précédente, et représentaient 28% des cas traités par médiation entre client et opérateur. Une guerre tarifaire que s'étaient déclaré les principaux opérateurs français en 2018 est à l'origine de ces augmentations de prix. Problème : le marché n'est plus rentable et les entreprises des télécoms doivent maintenant progressivement remonter la facture. Des pratiques pas toujours légales Pour procéder à une augmentation de manière légale, l'opérateur doit justifier soit de nouveaux services, soit plus de données. Par ailleurs, comme l'explique le journaliste David Boéri, pour être totalement dans la légalité "l'opérateur doit prévenir son client un mois avant le changement, ou alors lui préciser qu'il peut résilier son offre sans frais." Des conditions qui ne sont pas toujours lisibles, voire respectées, comme dans les offres à vie. Parmi nos sources : - Le rapport annuel 2020, de la médiation des communications électroniques - Les principaux chiffres clés sur les litiges enregistrées en 2020 Liste non exhaustive.