Facebook visé par des enquêtes de l’Union européenne et Londres

·1 min de lecture
L'Union européenne et Londres ont ouvert deux enquêtes contre Facebook sur l’usage des données publicitaires et pour « abus de position dominante ».
L'Union européenne et Londres ont ouvert deux enquêtes contre Facebook sur l’usage des données publicitaires et pour « abus de position dominante ».

La Commission européenne a annoncé avoir ouvert une enquête contre Facebook ce vendredi 4 juin pour déterminer si le géant de l'Internet a enfreint les règles de concurrence de l'Union européenne dans l'usage des données publicitaires.

Bruxelles veut établir si le groupe a utilisé des données publicitaires, en particulier recueillies auprès d'annonceurs présents sur ses plateformes, afin de les concurrencer sur des marchés où Facebook est présent. La Commission cherche également à savoir si son service d'annonces en ligne « Facebook Marketplace » est lié à son réseau social en violation des règles européennes.

À LIRE AUSSIPourquoi les données de connexion continuent d'être conservées

En parallèle de cette démarche, l'autorité britannique de la concurrence (Competition and Markets Authority, CMA) a également ouvert une enquête sur Facebook pour « abus de position dominante » sur les marchés publicitaires numériques. Dans un communiqué, la CMA dit vouloir déterminer si Facebook a gagné « un avantage concurrentiel inéquitable sur ses concurrents dans les services de publicité en ligne et de rencontres en ligne, à travers la manière dont il collecte et utilise certaines données ».