Facebook teste une fonctionnalité pour lutter contre l’extrémisme violent

·1 min de lecture
Facebook teste une nouvelle fonctionnalité aux États-Unis. Elle permet aux utilisateurs concernés de signaler un contact qui deviendrait extrémiste.

La fonction « Redirect Initiative » permet de rediriger une recherche, d'un individu signalé, jugée extrémiste vers un lien plus approprié.

Facebook est en train de tester une nouvelle fonctionnalité, qui ne plaît pas beaucoup aux conservateurs américains, ou du moins les inquiète pour leur liberté d'expression. Le réseau social a mis en place une alerte, qui est donc en phase d'essai, permettant aux usagers de signaler les contacts qui deviennent extrémistes. Le porte-parole de Facebook, Andy Stone, a expliqué sur Twitter qu'il s'agissait d'une initiative de Facebook visant à combattre l'extrémisme violent.

Selon Facebook, les fonctions de « Redirect Initiative » visent à orienter les personnes utilisant des termes de recherche liés à la haine ou à la violence vers des ressources ou groupes d'éducation ou de sensibilisation.

Un républicain craint une dérive de « la police de la pensée »

Ainsi, selon Facebook, les recherches en lien avec la suprématie blanche aux États-Unis sont dirigées vers le groupe Life After Hate qui s'est donné pour but d'aider les gens à quitter les groupes d'extrême droite, en particulier suprémacistes. Les captures des alertes partagées sur Twitter montrent des messages demandant aux utilisateurs s'ils craignent qu'une de leurs connaissances devienne extrémiste ou s'ils ont été eux-mêmes exposés à des contenus extrémistes.

Ils ont alors la possibilité de cliquer sur un lien pour « avoir de l'aide » ou de fermer le pop-up. « Je suis très préoccupé par le fait que certains technocrates de gauche créent un environnement orwellien où les gens sont arbitrairement réduits au si [...] Lire la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles