Facebook a-t-il vraiment durci le ton contre les contenus anti-vaccins ?

·1 min de lecture

Samedi, une nouvelle journée de mobilisation des opposants au pass sanitaire et à la vaccination obligatoire aura lieu en France. La semaine dernière, 215.000 personnes ont défilé dans toute la France. Dans ces manifestations hétéroclites fleurissent parfois des slogans complotistes, nourris par la désinformations sur les réseaux sociaux et notamment sur Facebook. La plateforme américaine vient quant à elle de publier son dernier rapport de transparence, dans lequel elle assure faire des efforts en matière de modération pour lutter contre les fake news.

LIRE AUSSI - Afghanistan : Facebook incite les Afghans vulnérables à protéger leur compte des talibans

Depuis le début de la pandémie, Facebook aurait supprimé plus de 20 millions de contenus coupables de désinformation sur le Covid-19 et les vaccins. 3.000 comptes, pages et groupes auraient subi le même sort, pour les mêmes raisons. Quelques 190 millions de posts auraient fait, eux, l'objet d'un message d'avertissement pour contenu douteux. Mardi, Facebook avait déjà annoncé avoir démantelé un réseau de désinformation russe qui proposait de l’argent à des influenceurs pour dénigrer les vaccins Pfizer et AstraZeneca.

Facebook toujours critiqué

Facebook agit, mais cela ne suffit pas. Les contenus anti-vaccins sont les plus viraux. Pire, ils sont parfois mis en avant par l’algorithme du réseau social. Il suffit de regarder une vidéo complotiste pour que Facebook se mette à vous en suggérer de nouvelles quotidiennement.

L'at...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles