Facebook : rencontre avec les ingénieurs qui modèrent les contenus à coups d'algorithmes

Comment distinguer de la marijuana d’un chou de Bruxelles ? Comment savoir si un commentaire désobligeant est drôle ou réellement insultant ? Comment déterminer si la photo d’un téton est pornographique ou non ? Et tout cela à l’échelle de la planète et à la vitesse de la lumière ? Voilà le genre de problèmes que cherchent à résoudre les ingénieurs du pôle « Intégrité de la communauté » chez Facebook.

Des machines et des hommes

Située au 3e étage du nouveau siège londonien de Facebook, cette équipe d'une dizaine d'ingénieurs pilote la modération des contenus de l'ensemble du groupe. Pour la première fois, ils ont ouvert leurs portes à la presse et levé le voile sur leurs outils.

Maintes fois épinglé pour ses manquements et son laxisme, la plate-forme fondée par Mark Zuckerberg s'évertue à mettre en avant ses efforts. Et la team integrity en est la vitrineSa principale mission : « minimiser les erreurs ». Un objectif au premier abord plutôt humble, mais qui s'avère en réalité très ambitieux. À l'aide de systèmes intelligents, ils sont chargés de protéger « l’intégrité » des 2, 4 milliards d’utilisateurs dans le monde.

Pour relever ce défi à la démesure du premier réseau social du monde, ces ingénieurs pensent des mécanismes automatisés toujours plus complexes et intelligents. Un processus dans lequel intelligences humaines et artificielles sont indissociables.

Image

Protéger...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi