Facebook recueille officiellement les données des non-utilisateurs

Flo Corvisier Duchesne
Facebook recueille officiellement les données des non-utilisateurs

Les choses se répètent fréquemment lorsqu'il s'agit de casser du sucre sur le dos du réseau social Facebook. Ni une ni deux la polémique se poursuit, nous avions déjà abordé ce sujet en 2015 : "Nous avons tous des amis qui se vantent de leur absence sur les réseaux sociaux (jusqu'à ce qu'ils y viennent...), clamant haut et fort "Facebook ne passera pas par moi !". Grand bien leur en fasse. Vous pourrez désormais leur rétorquer qu'il n'y a pas besoin des réseaux pour obtenir des informations sur eux.". 2018 : rebelote.

Étant donné le nombre de personnes qui utilisent volontiers Facebook et partagent des informations sur leur profil, nous supposons qu'il n'est pas surprenant que Facebook et les annonceurs aient extrait des informations sur les utilisateurs pour des études, des publicités ciblées etc. Le hic désormais, même si vous n'êtes pas un utilisateur de Facebook, cela ne l'empêche pas de toujours collecter des données sur vous.

Cette révélation a été partagée lors du témoignage de Mark Zuckerberg devant le Comité de l'énergie et du commerce. Il admet que Facebook recueille également les données des non-utilisateurs. Lorsqu'on lui a demandé si Facebook collectait des données sur les personnes qui n'utilisaient pas le réseau social, Zuckerberg a répondu: "En général, nous recueillons des données sur les personnes qui ne sont pas inscrites à Facebook à des fins de sécurité".

Ben Juan lui a alors répondu implacablement :"Vous collectez des données sur les personnes qui ne sont pas mêmeutilisateurs de Facebook et qui n'ont jamais signé un consentement ou un accord de confidentialité ?"

La réponse de Zuck' fût la même que la première, se justifiant sous couvert de la sécurité. Cette admission est plutôt inquiétante et rend même le mouvement #DeleteFacebook totalement inutile,  parce que même si vous n'avez pas (...)Lire la suite sur ubergizmo.fr