Facebook : Matignon porte plainte après des menaces de mort contre Manuel Valls

Facebook : Matignon porte plainte après des menaces de mort contre Manuel Valls

Les services du Premier ministre ont porté plainte. Manuel Valls a reçu des menaces de mort sur Facebook, rapporte Le Parisien.

La peine encourue

Les internautes qui ont écrit ces messages s'exposent à de lourdes sanctions. Selon l'article 433-3 du code pénal, ils peuvent être poursuivis pour "menace de commettre un crime contre une personne dépositaire de l'autorité publique". Ils encourent jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende sont prévus par la loi.

L'enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne, précise le quotidien.

Emmanuel Macron menacé

Manuel Valls n'est pas le seul membre du gouvernement a avoir porté plainte pour des menaces de mort. Il y a un an le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, expliquait à l'Assemblée nationale avoir reçu des menaces "de certains officiers publics ministériels" qui contestaient sa loi.

Ce contenu peut également vous intéresser :

 



Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles