Facebook dit avoir été utilisé par des pirates chinois pour cibler les Ouïghours

par Elizabeth Culliford et Raphael Satter
·2 min de lecture

par Elizabeth Culliford et Raphael Satter

(Reuters) - Facebook a déclaré mercredi avoir bloqué un groupe de pirates informatiques chinois qui ont utilisé le réseau social pour cibler des membres de la communauté musulmane des Ouïghours résidant hors de Chine en leur envoyant des liens vers des maliciels pour infecter leurs appareils et les espionner.

Les hackers, connus sous le nom de "Earth Empusa" ou de "Evil Eye" dans l'industrie de la sécurité, ont ciblé des activistes, des journalistes et des dissidents majoritairement Ouïghours, a déclaré la firme américaine.

Les personnes ciblées, au nombre inférieur à 500, a précisé Facebook, sont pour la plupart originaires de la région chinoise du Xinjiang mais résident principalement à l'étranger dans des pays incluant la Turquie, le Kazakhstan, les Etats-Unis, la Syrie, l'Australie et le Canada.

Facebook a déclaré que les pirates informatiques ont agi majoritairement en dehors du réseau social et que celui-ci a été utilisé pour partager des liens vers des sites internet malveillants et n'avait pas directement servi au déploiement de maliciels.

"Cette activité présente les caractéristiques d'une opération aux ressources importantes et persistante, tout en masquant son origine", a dit l'équipe de cybersécurité de Facebook dans une publication sur son blog.

Les hackers, est-il écrit, ont utilisé des comptes Facebook factices pour se faire passer notamment pour des journalistes, étudiants ou activistes des droits de l'homme afin de gagner la confiance de leurs cibles et les inciter à se diriger à leur insu vers des sites malveillants.

Aucun commentaire n'a été obtenu dans l'immédiat auprès de l'ambassade de Chine à Washington. Pékin nie régulièrement les accusations d'espionnage informatique.

(Elizabeth Culliford à New York et Raphael Satter à Washington; version française Jean Terzian)

Ce contenu pourrait également vous intéresser :