Face aux remarques sexistes, Pécresse conseille de "se blinder" et "le prendre avec de l'humour"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Valérie Pécresse interrogé par Aurélie Magnier, plombière, dans
Valérie Pécresse interrogé par Aurélie Magnier, plombière, dans

876450610001_6292444776001

Plombière-technicienne, Aurélie Magnier a raconté son quotidien à Valérie Pécresse. Membre du panel de La France dans les yeux, le nouveau rendez-vous de BFMTV, cette jeune femme de 29 ans a interpellé la candidate LR à l'élection présidentielle sur la question des discriminations et des remarques sexistes auxquelles elle est confrontée quotidiennement dans son métier.

"Il faut leur éduquer le regard", "le prendre avec de l'humour et du sourire", a répondu la présidente de la région Île-de-France. "Vous savez je le vis depuis 20 ans", a-t-elle poursuivi. "À un moment donné il faut aussi se blinder et y aller."

"Le regard changera" avec une femme présidente

"Si les Français élisent une présidente de la République, le regard changera. Même nous les femmes en politique, on nous fait un procès en compétence, en autorité", a cependant reconnu la présidente de la Région Île-de-France.

Elle avait d'ailleurs rapporté dans son ouvrage Et c'est cela qui changea tout que Dominique de Villepin, alors Premier ministre, lui avait dit qu'en politique "il n'y (avait) pas de femmes normales, que des névrosées".

Le testing contre les discriminations

Concrètement, pour lutter contre les discriminations, Valérie Pécresse a appelé à utiliser massivement le testing "qu'on pratique dans (sa) région". Ce procédé consiste à faire des tests de discrimination à l'embauche, en envoyant à des entreprises des candidatures semblables en tout point, à l'exception du nom, de l'adresse ou de l'apparence.

Elle a également assuré qu’elle souhaitait sanctionner toutes les entreprises qui ne respectent pas l'égalité salariale entre femmes et hommes.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles