Face aux nouvelles tensions turco-grecques, Paris réaffirme son soutien à Athènes

Après un passage par la Turquie lundi, la ministre des affaires étrangères française Catherine Colonna a effectué mardi 6 septembre une visite en Grèce. Ce voyage diplomatique intervient à l’heure où la relation entre les deux pays voisins connait un nouveau regain de tension, sur fond de contentieux frontalier. Lors d’une conférence de presse avec son homologue grec, la cheffe de la diplomatie française a rappelé la clause d’assistance mutuelle qui unissent Paris et Athènes.

Avec notre correspondant à Athènes, Joël Bronner

La diplomatie grecque est actuellement à la manœuvre pour alerter à l’international sur les propos belliqueux turcs et le ton menaçant employés à son encontre.

Les relations entre la Turquie et la Grèce sont historiquement tendues et régulièrement marquées par des passes d’armes verbales, qui menacent de déraper en conflit réel en cas d’étincelle.

C’est cette fois-ci fin août que le ton s’est envenimé, lorsqu’Ankara a accusé un système anti-aérien grec S-300 d’avoir braqué ses missiles sur des avions de chasse F16 turcs, ce qu’Athènes dément.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est depuis montré particulièrement menaçant envers les iles grecques qui bordent la Turquie, affirmant que « quand l’heure viendra, nous ferons ce qui est nécessaire […] nous pourrions venir soudainement une nuit ». Une menace d’invasion donc.


Lire la suite sur RFI