Face aux dérives de la "zone autonome", la mairie de Seattle veut reprendre le contrôle

L'expérience de la CHAZ (Capitol Hill Autonomous Zone) pourrait bientôt prendre fin. Depuis quelques semaines, les manifestants de Seattle ont pris le contrôle d'un quartier de la ville. Après de violents affrontements avec la police dans la foulée de la mort de George Floyd, la municipalité avait, en geste d'apaisement, évacué le commissariat du quartier et laissé les protestataires s'y installer : la Zone autonome de Capitol Hill a ainsi vu le jour. Manifestants, militants et artistes ont depuis investi les lieux et poursuivi leurs revendications

Lire aussi - A Seattle, des manifestants prennent le contrôle d'un quartier et créent une "zone autonome"

Entre deux actions militantes, les militants de la CHAZ, rebaptisée CHOP par certain (pour "City Hall Organized Protest), disent mener une expérience sociale qui se passe généralement dans une ambiance festive. Ils organisent des distributions de nourriture pour les sans-abris, des diffusions de films et de documentaires, des concerts et des performances de street-art.

La zone a eu droit à sa page Wikipédia (même en français) et il est possible de suivre en direct ce qui s'y passe grâce à des webcams situées dans le quartier.

Donald Trump qualifie les manifestants de "terroristes"

Mais l'initiative a fait sortir de ses gonds Donald Trump, qui goûte peu le geste d'apaisement de...


Lire la suite sur LeJDD