Face aux délais pour obtenir cartes d'identité et passeports, Darmanin veut un retour à la normale cet été

La nouvelle carte d'identité est généralisée à tout le pays depuis août 2021. (Photo: Capture d'écran @MarlèneSchiappa)
La nouvelle carte d'identité est généralisée à tout le pays depuis août 2021. (Photo: Capture d'écran @MarlèneSchiappa)

La nouvelle carte d'identité est généralisée à tout le pays depuis août 2021. (Photo: Capture d'écran @MarlèneSchiappa)

FRANCE - Face à l’embouteillage dans les mairies pour les premières demandes et les renouvellements de pièces d’identité, le gouvernement va aider les collectivités, a confirmé ce mardi 3 mai le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. L’objectif? “Retrouver une situation normale à l’été”, a-t-il tweeté.

Évoquant des “efforts inédits” de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS), le ministre a annoncé sur Twitter que “les effectifs dédiés [à la production des cartes d’identité et des passeports] vont être augmentés de 30%” et que “400 dispositifs de recueil des demandes vont être déployés dans les mairies volontaires”.

“Notre objectif est que d’ici à l’été, la situation soit le plus proche possible d’une situation normale en matière de rendez-vous et que personne ne soit empêché de partir en vacances ou contrainte d’une façon ou d’une autre”, avait déjà affirmé auprès de Franceinfo Anne-Gaëlle Baudoin, directrice de l’ANTS.

Depuis août, les Français doivent s’armer de patience -parfois plusieurs mois dans les grandes villes- pour décrocher un rendez pour leur demande de papiers d’identité, rapportait début mars Le Figaro. “Aujourd’hui, la difficulté se concentre sur la prise de rendez-vous, on est en moyenne à deux mois pour en obtenir un, avec des situations très différentes d’un territoire à l’autre”, soulignait également Anne-Gaëlle Baudoin.

Des ralentissements après le confinement

Une situation exceptionnelle qui s’explique par la crise du Covid-19. Après le confinement, “ce sont plus de 1,3 million de titres qui [n’ont pas été demandées par rapport aux mouvements habituels”, selon la directrice de l’ANTS. Avec la reprise du tourisme à l’échelle mondiale, “nos concitoyens ont envie de partir en vacances, de voyager”.

D’autre part, les difficultés à obtenir un rendez-vous sont aussi le fait de l’“attractivité de la nouvelle carte d’identité”, de la taille d’une carte de crédit, mise en service en 2021, explique-t-elle. Sans oublier que les Français comme les autres citoyens européens -qu’ils soient adultes ou mineurs- ont besoin d’un passeport valide pour pouvoir se rendre au Royaume-Uni depuis le 1er octobre 2021 et le Brexit.

Par ailleurs, le renouvellement des cartes d’identité délivrées entre 2004 et 2013, et dont la validité avait été prolongée de cinq ans, ainsi que celui des premiers passeports biométriques délivrés en grand nombre à la fin des années 2000 sont autant de “facteurs conjoncturels” supplémentaires qui pèsent sur l’administration, avait déclaré Emmanuel Grégoire, premier adjoint (PS) à la mairie de Paris. Dans la capitale, près de 100.000 dossiers de moins ont été enregistrés en 2020 par rapport à 2018 ou 2019.

À voir également sur Le HuffPost: Un bateau de croisière en feu dans le port de Corfou

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles