Face aux critiques misogynes, les cyclistes du Tour de France féminin s'insurgent

JEFF PACHOUD / AFP

Le Tour de France féminin a débuté dimanche. Si la course qui dure une semaine promettait de donner enfin leur place aux femmes, elle est particulièrement commentée sur les réseaux sociaux, entre commentaire ironiques et misogynes. Lassées, deux cyclistes ont réagi.

«Voir une femme danser c'est très joli, voir une femme jouer au football, c’est moche, voir une femme sur un vélo, c'est moche», déclarait dans les années 1980 Marc Madiot, désormais patron de l'équipe Groupama-FDJ, face à une Jeannie Longo patiente mais médusée. Près de 30 ans plus tard, la société a évolué mais les commentaires acerbes de certains continuent de polluer le sport féminin. Alors que la nouvelle version du Tour de France féminin a été lancée dimanche depuis Paris , la compétition est vivement critiquée sur les réseaux sociaux.

Manque de spectacle ou d’enjeux tactiques, chutes… rien n’est épargné aux cyclistes. Lassées par ces attaques répétées, alors qu’elles sont elles-mêmes de grandes championnes, plusieurs cyclistes ont décidé de se défendre. La Luxembourgeoise Christine Majerus, de l'équipe SD Worx, âgée de 35 ans, a publié sur Twitter une série de photos montrant des chutes survenues dans le peloton des hommes. «Pour tous les haters, est-ce que c’est suffisant ?», a-t-elle écrit. Une publication qui a été repartagée par sa coéquipière belge Lotte Kopecky, qui a participé aux Jeux Olympiques de Rio et de Tokyo en 2016 et 2021.

La championne de France Audrey Cordon-Ragot est elle aussi montée au créneau, répondant cette fois-ci directement à un message écrit par l’ancien journaliste, commentateur de rugby, Pierre Salviac. Ce dernier, habitué des sorties hasardeuses sur Twitter et qui lui ont valu dans le passé quelques problèmes (il a été renvoyé de RTL après un message insultant et sexiste envers Valérie Trierweiler), a posté : «Le Tour de France c’est ça? Un festival de chutes collectives. Les(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles