Face aux catastrophes naturelles aux États-Unis, Joe Biden veut son plan d'infrastructures

·2 min de lecture

Des vents destructeurs en Louisiane, des inondations sans précédent dans le nord-est, qui ont jusqu'ici fait 41 morts dans trois États, et des feux géants hors de contrôle en Californie. Les États-Unis sont confrontés à des catastrophes naturelles en série en cette fin d’été. Le président Joe Biden a commenté ces phénomènes. Il demande du soutien pour son plan de rénovation des infrastructures.

C’est un tableau apocalyptique, mais finalement assez réaliste que dresse le président américain, selon notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin. En détaillant la réponse de son administration aux dégâts liés à l’ouragan Ida en Louisiane et dans le nord-est, ainsi qu’aux incendies géants en Californie, Joe Biden ne manque pas de souligner que ces phénomènes extrêmes, liés au changement climatique, sont de plus en plus fréquents et violents.

Un plan pour adapter ses infrastructures face au changement climatique

Pour lui, son pays doit s’adapter à cette nouvelle donne afin d’être préparé. Pour cela, sa réponse, c’est son plan de rénovation ou de remplacement des infrastructures. Un plan discuté au Congrès, et souvent contesté par l’opposition républicaine et par les moins convaincus de sa majorité. « Un ouragan ne vous demande pas si vous êtes républicain ou démocrate », explique-t-il, et tout le monde est concerné.

Le plan est passé au Sénat, mais pas encore à la Chambre des représentants, à majorité démocrate. Joe Biden veut accélérer sur ce plan à 1 200 milliards de dollars. Réunis à New York, ville largement démocrate, les élus de l’État qui a reçu mercredi 1er septembre autant de pluie en un jour que durant tout le mois de septembre, ne disent pas autre chose. Chuck Schumer, sénateur de New York et chef de la majorité démocrate au Sénat aura donc tout le loisir de parler aux autres élus de ce que sa ville vient de subir.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles