Face au virus variant, un couvre-feu national à 18h se dessine

Paul Aubriat, AFP
·1 min de lecture

Le suspens prendra fin ce soir à 18h. C'est désormais devenu un rituel, la conférence de presse de Jean Castex pour détailler les mesures anti-Covid. Au lendemain d'un nouveau Conseil de défense sanitaire, le Premier ministre sera entouré de pas moins de six ministres : Olivier Véran (Santé), Jean-Michel Blanquer (Éducation nationale), Bruno Le Maire (Économie et Finances), Élisabeth Borne (Travail), Roselyne Bachelot (Culture) et Frédérique Vidal (Enseignement supérieur). Au programme : le détail des nouvelles mesures contre le Covid-19.

Contrer "l'effet apéro"

Un reconfinement semble pour l'instant écarté, selon plusieurs sources gouvernementales, même si l'exécutif s'inquiète de la circulation du variant "VOC 202012/01", qui a provoqué une flambée épidémique au Royaume-Uni.

Lire aussi : Une autre mutation du virus questionne l'efficacité des vaccins anti-Covid

Si l'extension du couvre-feu dès 18h00 au-delà des 25 départements déjà concernés par la mesure semble par contre acquise, reste à en déterminer son ampleur. « L'intérêt, c'est de contrer "l'effet apéro" », a reconnu mercredi soir le patron de La République en marche, Stanislas Guerini pour justifier la mesure qui, selon lui, a déjà permis « une circulation moins importante » du virus dans les territoires où elle s'applique déjà.

Alors que plusieurs autres voisins européens - dernier en date, le Portugal - ont (...) Lire la suite sur La Tribune.fr