Face au recul des plages, la lutte contre l’érosion s'intensifie en Charente-Maritime

Comment lutter contre les dégâts de l’érosion qui ronge les plages et fait inlassablement reculer les côtes ? Sur la plage de l’Embellie, en Charente-Maritime, l’Office national des forêts (ONF) tente de résister à ce phénomène. Les équipes de l’ONF installent des sortes de clôtures appelées “girondines” qui retiennent le sable. Ce qui forme alors une dune et fait obstacle à la mer. Les girondines sont plantées sur 320 mètres et protègent par la même occasion la forêt. À cette construction s'ajoute la dispersion au sol de branches de chêne vert, qui retiennent elles aussi le sable. Une solution efficace... à condition d'être souvent renouvelée La solution est efficace, mais doit être renouvelée fréquemment, tous les six mois à un an. Les installations se retrouvent vite recouvertes à cause de l’érosion. “Ces branchages, ils ont été mis il y a à peu près une quinzaine de jours, et on voit bien que les premières branches les plus près de la plage sont déjà remplies de sable”, témoigne Dominique André, technicien forestier à l’ONF. Même si la bataille est loin d’être gagnée, le phénomène du recul des côtes mérite d’être pris au sérieux. En effet, selon une étude de Nature Climate Change, la moitié des plages du monde pourrait avoir disparu à l’horizon 2100.