MBS : Face au prince héritier d’Arabie saoudite, Emmanuel Macron s’est distingué de Joe Biden

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

POLITIQUE - Il n’en demandait pas tant. Le prince héritier d’Arabie Saoudite Mohammed ben Salmane a « remercié », ce vendredi 29 juillet, le président français Emmanuel Macron pour son « accueil chaleureux » la veille, alors que cette visite a suscité les protestations scandalisées des défenseurs des droits humains.

Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article, le sulfureux personnage a été reçu jeudi soir au palais de l’Élysée par une ferme et longue poignée de main du président de la République. Contrairement au président américain Joe Biden qui, le 15 juillet dernier, avait fait un simple « check » au prince héritier à son arrivée au palais royal de Jeddah, en Arabie Saoudite. Un geste qui avait été largement commenté, puisque Washington avait promis précédemment de faire de la monarchie du Golfe un « État paria ».

« Les mains tâchés de sang »

Selon l’opposition en France et les ONG, ces images contribuent à la « réhabilitation » du dirigeant de facto du royaume, qui avait été pourtant ostracisé par la France et les États-Unis après l’assassinat par des agents saoudiens du journaliste et opposant Jamal Khashoggi en 2018.

« J’observe qu’il serre longuement la main à un homme qui a les mains tâchés de sang », a affirmé le député Alexis Corbière (LFI/Nupes) sur BFMTV, vendredi 29 juillet. Selon les oppositions, la nécessité de sécuriser l’approvisionnement en pétrole conduit le président de la République à renier ses valeurs.

Dans un message adressé à Emmanuel Macron après ce dîner à l’Élysée, le prince héritier a exprimé au président français sa « profonde gratitude » et ses « remerciements pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité » qui lui ont été réservés. Il ajoute que les échanges avec le président français « ont confirmé notre volonté commune de renforcer le partenariat stratégique entre nos deux pays amis dans tous les domaines », de « poursuivre la coordination et la concertation sur les questions d’intérêt commun » et de « renforcer la sécurité et la stabilité dans la région ».

L’Élysée a pour sa part fait savoir qu’Emmanuel Macron « a abordé la question des droits de l’Homme en Arabie ». Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane et le président de la République souhaitent en outre « intensifier la coopération » pour « atténuer les effets en Europe, au Moyen-Orient et dans le monde » de la guerre en Ukraine, a indiqué vendredi un communiqué de la présidence française.

À voir également sur Le HuffPost : Un spectacle de samba en Arabie saoudite déclenche la polémique

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles