Face au mystère du Covid long, l'Assemblée nationale va examiner un texte pour mieux accompagner les malades

·1 min de lecture

Le député du Territoire de Belfort Michel Zumkeller (UDI) a déposé une proposition de loi "visant la création d'une plateforme de référencement et de prise en charge" des Covid longs. Elle sera examinée vendredi à l'Assemblée nationale dans le cadre de la niche parlementaire du groupe UDI, Agir et Indépendants. Placée sous le contrôle de l'Etat et de l'Assurance maladie, cette plateforme permettrait "d'en apprendre un maximum" sur les patients disant souffrir de Covid long tout en les orientant "vers un parcours de soin spécifique", explique le député au JDD.

Le Covid long se caractérise par la persistance de symptômes chez un patient atteint des mois plus tôt par le Covid-19, y compris par des formes légères. "Ce que disent les gens qui souffrent, c'est qu'ils ne sont pas assez écoutés, ils ont besoin d'exprimer ce qu'ils ressentent", poursuit Michel Zumkeller, qui a lancé un site Internet et recueilli "2.000 témoignages en trois jours". "Fatigue", "essoufflement", "douleurs thoraciques", "difficultés de concentration et de mémoire", "douleurs", "vertiges" et "insomnies" sont les symptômes mis en avant.

Une étude créé la polémique

Début novembre, une étude publiée par la revue JAMA Internal Medicine a pourtant semé le doute sur la réalité du Covid long, suggérant qu'il était provoqué avant tout par des ressorts psychologiques. Réalisée à partir des données de la cohorte Constances auprès de 26.823 personnes, elle concluait que les cas de Covid long pouvaient "être associés d...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles