Face au manque de doses, les primo-vaccinations sont massivement annulées ou reportées dans certaines régions

Le manque de doses de vaccination contre le Covid-19 est toujours un sujet qui fait énormément parler. Trois régions, les Hauts-de-France, l'Île-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté, n’ont d’autres choix que de reporter tous les rendez-vous pour les premières injections. "La priorité est de pouvoir assurer le rappel, la seconde injection. Nous avons décidé de suspendre les primo-vaccinations pour pouvoir garantir le rappel à 28 jours ou à 21 jours selon les cas", détaille Yves Duchange, Directeur départemental de l’ARS de l’Aisne. Annulations massives En Île-de-France, 15 000 à 20 000 rendez-vous vont être décalés dans les quinze jours. Près de Besançon, dans le Doubs, le maire de Maîche, Régis Ligier (Divers Droite) s’exprime. "On est obligé de rappeler tous les patients pour annuler les rendez-vous, et les reporter on ne sait quand, on n’a aucune visibilité." De très nombreux patients sont contactés et les annulations sont légion. Cette situation inquiète un certain nombre de professionnels de santé.