Face au grand froid, Médecins du Monde demande "la réquisition de logements vacants et d'hôtels"

franceinfo
·1 min de lecture

Face au grand froid qui traverse le pays, l'ONG Médecins du Monde (MDM) demande "la réquisition de logements vacants et d'hôtels". Invité de franceinfo mardi 9 février, son président Philippe de Botton dénonce "un problème malheureusement récurent" qu'il faut "anticiper". Il souhaite que l'on "change d'échelle" et plaide pour "construire des logements adaptés" afin de pouvoir "accueillir et accompagner les gens".

franceinfo : Face à la vague de froid, il y a une mobilisation générale de toutes vos équipes ?

Philippe de Botton : Évidemment, c'est une mobilisation sur tous nos terrains, dans les bidonvilles, dans la rue, à l'accueil aux frontières. C'est un problème qui existe depuis très longtemps, qui est malheureusement récurrent. C'est ce qu'on appelle la gestion au thermomètre. C'est à dire que chaque fois qu'il fait un grand froid, il y a des places d'urgence qui sont ouvertes, mais en quantité notoirement insuffisante. Ce qu'on demande depuis de très nombreuses années avec d'autres associations, c'est surtout d'anticiper et de faire en sorte que la politique du "logement d'abord" soit une politique à grande échelle. C'est ça qui est important parce qu'on ne peut pas laisser dans la rue ou dans des habitats insalubres 300 000 personnes alors que nous sommes une population de plus de 60 millions de personnes. C'est tout à fait anormal.

On trouve des solutions de logement d'urgence, de dernière minute dans ces moments-là ?

Mais tout à fait. Que ce soit à Grande-Synthe, à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi