Face au Covid, Blanquer défend l'ouverture des écoles à sa manière, et ça ne passe pas

Maxime Bourdeau
·Correspondant
·1 min de lecture
Face au Covid, Blanquer défend l'ouverture des écoles à sa manière, et ça ne passe pas (photo du 22 mars à La Ferte-Milon) (Photo: FRANCOIS LO PRESTI/AFP)
Face au Covid, Blanquer défend l'ouverture des écoles à sa manière, et ça ne passe pas (photo du 22 mars à La Ferte-Milon) (Photo: FRANCOIS LO PRESTI/AFP)

POLITIQUE - Face à l’aggravation de l’épidémie de coronavirus dans les écoles, Jean-Michel Blanquer envoie des messages confus. Après avoir annoncé ce vendredi 26 mars que dans les 19 départements concernés par les nouvelles restrictions un seul cas de Covid dans une classe entraînera désormais sa fermeture, le ministre de l’Éducation a partagé une vidéo faisant la promotion de l’ouverture des écoles.

Il avait pourtant assuré à peine 48h plus tôt qu’il fallait “renforcer les mesures sanitaires dans le milieu scolaire” ce qui allait “nécessairement signifier plus de fermetures de classes dans les prochains jours” afin de répondre aux voix qui s’élèvent depuis plusieurs jours, notamment dans la classe politique, pour demander la fermeture des écoles face à la recrudescence des cas de Covid qui y sont constatés.

Mais ce dimanche, Blanquer a diffusé sur son compte Twitter une vidéo de parents et enfants, a priori californiens, plaidant pour la réouverture des salles de classe et la fin des cours à distance.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Dans cet État américain, et plus particulièrement à Los Angeles, les établissements scolaires sont quasiment tous fermés depuis maintenant plus d’un an ou n’accueillent qu’une faible partie de leurs étudiants en présentiel. Ce qui semble peser sur ces parents et enfants.

Cet appel en chanson, mis en ligne le 15 mars 2021 et inspiré du tube de Pink Floyd “The Wall”, semble donc assez loin de la situation en France où l’école a échappé aux dernières restrictions de 2021 et où la seule fermeture d’ampleur a été décré...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.