Face au coronavirus, « nous redécouvrons l’utilité immense de métiers invisibles », explique la sociologue Dominique Méda

Propos recueillis par Jean Bouclier

«20 MINUTES» AVEC - Télétravail généralisé, chômage partiel massif, utilité des métiers… La sociologue du travail analyse les nombreuses questions soulevées par la crise du coronavirus et le confinement

Un bouleversement quasiment total. Pour quasiment tout le monde. Depuis l’annonce faite par Emmanuel Macron, le 12 mars à la télévision, de la fermeture à venir des établissements scolaires face à l’épidémie de coronavirus, la France s’avance, chaque jour un peu plus, sur une terre inconnue. Cours à la maison, télétravail pour ceux qui le peuvent, recours massif au chômage partiel, fermeture des commerces non essentiels… Le quotidien de l’ensemble de la population a été bouleversé en l’espace de deux semaines, et va continuer à l’être pour un certain temps.

Pour des millions de travailleurs, il s’agit d’une situation inédite et déstabilisante, qu’analyse pour 20 Minutes Dominique Méda, sociologue du travail, directrice du laboratoire de sciences sociales de l’Université Paris-Dauphine, et coautrice de l’ouvrage Une autre voie est possible *.

Nous assistons ces dernières semaines à un bouleversement de notre société. Concernant le monde du travail, quel est le principal enseignement ?

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus : La perte d’activité économique en France actuellement estimée à 35 %
Coronavirus en Ile-de-France : Sans les marchés ni les restaurants, comment les agriculteurs vont-ils écouler leur production ?
Coronavirus : Les PME s’inquiètent de refus croissants de demandes de chômage partiel