Face au coronavirus, ces villes passent en mode désinfection

·4 min de lecture

Pour lutter contre le nouveau coronavirus, plusieurs villes “profitent” du confinement de la population pour envoyer des agents munis de pulvérisateurs pour désinfecter les rues. Tour d’horizon.

Ces images venues de Chine avaient marqué les esprits. Au mois de février, lorsque le Covid-19 frappait de plein fouet la ville de Wuhan, la Chine avait pris des mesures drastiques pour stopper l'épidémie, notamment en lançant des vastes opérations de désinfection. De nombreux agents équipés de tenues spéciales de la tête aux pieds, munis de véhicules et autres machines étranges, pulvérisaient alors des produits désinfectant sur des quartiers entiers.

Des images similaires avaient également été observées au mois de mars en Italie et en Espagne. Pourtant, rien ne permet encore de dire que la désinfection des rues est réellement efficace pour empêcher le virus de se propager, c’est pourquoi le gouvernement ne lance pas d’opération nationale de désinfection des rues. En revanche, certaines communes de France ont déjà commencé à mobiliser des agents pour désinfecter leur ville.

Suresnes

Christian Dupuy, maire LR de Suresnes (Hauts-de-Seine), a décidé de faire nettoyer les installations et le mobilier urbain deux fois par semaine, depuis le 18 mars, par des équipes de salariés de la Sepur, chargée ordinairement de la propreté de la Ville. Ces agents nettoient ascenseurs, rampes, barrières, bancs, potelets de trottoir ou encore vélos en libre service avec un produit antibactérien habituellement utilisé pour désinfecter les marchés alimentaires, comme le rapporte le Huffington post.

Puteaux

Également dans les Hauts-de-Seine, à Puteaux, la Ville a décidé de désinfecter la voirie et le mobilier urbain avec une solution désinfectante et bactéricide. “Des passages au nettoyeur haute pression sont réalisés sur les corbeilles de propreté, les bancs publics et les arrêts de bus. Les opérations se poursuivront à un rythme élevé jusqu’à nouvel ordre”, a déclaré la mairie.

Nogent-sur-Marne

Dans le Val-de-Marne, la Ville de Nogent-sur-Marne teste la désinfection des rues “dans le cadre de sa politique de propreté”. Mardi 24 mars, les agents des services techniques de la Ville ont désinfecté les rues les plus fréquentées. Ce test va être étendu sur un axe plus important à partir du 30 mars et sera effectué deux fois par semaine de 19 heures à 21 heures.

Cannes

Le maire de Cannes David Lisnard a également annoncé la désinfection de la ville. Les agents de la propreté de la ville de Cannes ont débuté ce mercredi matin une vaste opération de désinfection “méthodique” de la voie publique. Équipés de masques anti-projection, de combinaisons intégrales, de gants et chaussures spécifiques, ces agents utilisent un produit bactéricide et virucide désinfectant et non toxique à base d’eau de javel diluée, d’après le communiqué de la mairie.

Monaco

Dans la Principauté, la Société monégasque d’assainissement (SMA) a début ses opérations de désinfection des rues lundi 23 mars. Le produit utilisé a une odeur de “pin des landes” a annoncé la Ville. Une équipe de 11 personnes passe dans les rues quotidiennement et nettoie l’ensemble de la ville en deux jours pleins a expliqué Edgar Enrici, directeur de la SMA, à France 3 PACA.

Menton

Dans la ville de Menton, la désinfection de la ville a commencé mardi 24 mars. Des agents municipaux ont pulvérisé un bactéricide sur les trottoirs de différents quartiers de la ville. La désinfection pourrait avoir lieu jusqu’à trois fois par semaine à certains endroits.

Dans les villes de Vallauris Golfe-Juan et La Turbie, également situées dans les Alpes-Maritimes, des opérations de désinfection ont également débuté.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles