Face au changement climatique, la FNSEA réclame une réforme de l'assurance récolte

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le temps est compté pour les agriculteurs. Le gouvernement doit arbitrer "le plus tôt possible" sur la réforme de l'assurance récolte, rendue "urgente" par la multiplication des aléas imputés au changement climatique, a prévenu jeudi 2 septembre la FNSEA.

La première organisation agricole attend du ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, qu'il soit "le ministre de la décision, de la concrétisation" alors que cette refonte a régulièrement été promise par ses prédécesseurs, a déclaré sa présidente, Christiane Lambert, lors d'une conférence de rentrée. Il y a "urgence à agir", a-t-elle insisté.

Fin juillet, le ministère de l'Agriculture avait indiqué que la réforme serait présentée "à la rentrée", le cabinet du ministre précisant que les annonces interviendraient courant septembre ou octobre.

Devant la multiplication des phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse, gel, inondations...), le monde agricole réfléchit depuis plusieurs années à revoir l'architecture du régime d'indemnisation des pertes de récolte.

>> A lire aussi - "C'est la plus grande catastrophe agronomique du siècle" : le cri d'alarme de Julien Denormandie après l'épisode de gel

Il repose actuellement sur un fonds de solidarité, géré par le ministère de l'Agriculture, ainsi que sur un système assurantiel privé mais subventionné par l'État.

Ce système est largement jugé "à bout de souffle", a rappelé le secrétaire général de la FNSEA, Jérôme Despey.

Selon lui, la production agricole va au devant de "grandes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Budget de la Sécu : “les médicaments innovants pourraient mieux être pris en charge”, selon le député Cyrille Isaac-Sibille
La Corée du Nord refuse 3 millions de vaccins Covid-19 de la Chine, l’économie plombée par l’isolement !
Emmanuel Macron brandit le spectre d’un pass sanitaire au-delà de mi-novembre
"On ne récupère pas son enfant comme on va chercher un burger" : le coup de gueule de la maire de Tourcoing
Défense : la Chine soupçonnée par l’Italie d’avoir illégalement acheté un fabricant de drones

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles