Face au bac en pleine canicule, les consignes données par le ministère de l'Éducation nationale

Météo-France a annoncé l'arrivée d'une vague de chaleur précoce à partir de ce mercredi 15 juin au moment où les élèves de terminale plancheront sur les épreuves du bac.

CANICULE - Les élèves de terminale s’apprêtent à passer les épreuves du bac alors qu’une vague de chaleur précoce arrive ce mercredi 15 juin dans la moitié sud de la France, avant de s’étendre au nord du pays. Face à cela, le ministère de l’Éducation nationale a indiqué, ce lundi, que des “recommandations” ont été transmises aux chefs d’établissement.

La session 2022 du bac professionnel a démarré ce mardi et les températures dépassent déjà parfois les 30°C à certains endroits, tandis que les épreuves du bac général et technologique débutent ce mercredi. Parents d’élèves, personnels des écoles et élèves ont notamment exprimé leurs inquiétudes en ce qui concerne l’organisation des épreuves en pleine canicule.

Ce lundi, le ministère de l’Éducation nationale a dévoilé les consignes envoyées aux directeurs et aux chefs d’établissement, “afin de prévenir les effets de la canicule dans l’école et en cas de sortie scolaire ou de tout autre événement collectif ou festif de fin d’année”.

Eau à disposition et salles protégées de la chaleur

Le ministère demande aux chefs des centres d’examen pour le bac et le brevet de “veiller à ce que les salles d’examen restent protégées de la chaleur”. Il leur est aussi demandé de “s’assurer que les candidats ont à disposition de l’eau potable et/ou permettre aux candidats de sortir de la salle pour se désaltérer”.

Des consignes plus générales pour garantir la santé des plus petits jusqu’aux lycéens ont également été transmises aux chefs d’établissement et directeurs d’école. Pendant la vague de chaleur, les autorités demandent notamment d’“adapter l’organisation et l’utilisation des espaces en fonction de l’exposition afin d’accueillir les élèves dans des espaces préservés de la chaleur”, “maintenir les stores ou volets fermés lorsque la façade est ensoleillée ou encore de “limiter l’ouverture des fenêtres” en privilégiant “le renouvellement de l’air [...] par une ouverture de courte durée”.

Le ministère recommande également de “faire boire régulièrement les élèves et les inviter à mouiller leur peau” ainsi que de “réduire les activités physiques et supprimer les sorties aux heures les plus chaudes”. “Une vigilance particulière envers les personnes et élèves connus comme porteurs de pathologies respiratoires ou en situation de handicap” est aussi requise.

Selon Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo-France, interrogé par l’AFP, le pic de chaleur aura lieu entre jeudi et samedi sur la moitié sud, avec 35 à 39°C, voire localement, probablement dans le Sud-Ouest. La vague de chaleur attendue dans le nord devrait être plus courte, mais le mercure pourrait malgré tout atteindre environ 35°C vendredi à Rennes ou à Paris. Il fera chaud partout samedi (entre 34 et 38°C) avant des orages attendus dimanche.

À voir également sur Le HuffPost: Passé ce seuil on meurt de chaud, voici pourquoi

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSi:

VIDÉO - Canicule: jusqu'à 40°C attendus cette semaine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles