Face aux attaques de la Russie, l’Italie muscle sa défense

·1 min de lecture

Alors que les menaces venant de Russie s'intensifient, l'Italie muscle sa cybersécurité ! L'Italie va se doter d'une agence gouvernementale spécialisée en cybersécurité, qui dépendra directement du Premier ministre et comptera un effectif de 300 personnes au départ. La nécessité de renforcer la cybersécurité aux niveaux européen et national, en particulier face à la Russie, avait été soulignée par le Premier ministre Mario Draghi lors d'un sommet le 25 mai à Bruxelles. "Nous avons besoin de nous renforcer, particulièrement dans le domaine de la cybersécurité, nous tous, au niveau national et au niveau de l'UE (...) parce que le niveau des interférences (russes) en matière d'espionnage et de manipulation du web est devenu vraiment alarmant", avait-il estimé alors.

La création de ce nouvel organisme, baptisé Agence pour la cybersécurité nationale (ACN), est intervenue le jour même d'un entretien téléphonique entre Mario Draghi et le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg en amont du sommet de l'Otan qui se tiendra lundi à Bruxelles, un entretien au cours duquel a notamment été abordée "la coopération entre l'Otan et l'UE", selon la présidence du Conseil. L'ACN aura pour missions principales "la protection des intérêts nationaux et la résilience des services et fonctions essentielles de l'Etat face aux menaces cyber", "l'accroissement de la sécurité des systèmes d'information et de communication", et "le développement de compétences industrielles, technologiques et scientifiques" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : des milliers de rendez-vous pour le vaccin encore disponibles
Etats-Unis : à la demande du gouvernement Trump, Apple a saisi des données de parlementaires démocrates
Les capacités d’espionnage de l’Iran dopées par un satellite de la Russie
Après l'adoption du Bitcoin par le Salvador, le FMI tire la sonnette d'alarme
Royaume-Uni : la croissance s’envole avec le déconfinement, mais le Covid-19 revient