Face aux armes occidentales, dans le Donbass l'artillerie pro-russe s'est adaptée

Face aux nouvelles armes livrées par les occidentaux, la suprématie des forces russes et pro-russes en artillerie est restée patente, en particulier dans les combats qui font rage à Donetsk, une des deux régions du bassin du Donbass.

De notre envoyée spéciale dans la région de Donetsk, Anissa El-Jabri

Sur cette position, à quelques centaines de mètres de la ville forteresse ukrainienne d'Avdiivka, on l'appelle Max. C'est le commandant adjoint de l'une des compagnies de l'armée séparatiste pro-russe de Donetsk. Assis à l'abri à côté de lui, un de ses hommes déjeune d'une purée et de boulettes de viande. Deux autres étudient avec soin une carte plastifiée.

Max l'assure : le nouvel équipement d'artillerie occidental aux mains des Ukrainiens, ça fait bien longtemps qu'il le voit à l'œuvre : « Depuis mai-juin environ, je ne peux pas vous dire avec certitude quand, mais j'ai remarqué, et je n’étais pas le seul, que l'artillerie ennemie avait commencé à fonctionner différemment. Au début, nous ne comprenions pas ce que l'ennemi utilisait, vu qu’il ne produit pas lui-même ce type d'arme, c'était clairement quelque chose de nouveau. »

S'adapter au nouvel équipement des Ukrainiens

Tout le monde ici répète cette phrase : « L'artillerie est le dieu de la guerre ». Les forces russes et pro-russes gardent de toute façon une maîtrise écrasante du ciel. Dans la région, il n'est pas rare de voir des avions de combat voler à basse altitude.


Lire la suite sur RFI