Face à Vivendi, Arnaud Lagardère veut préserver l'autonomie de son pôle radios (Europe 1, Virgin, RFM)

L'Histoire a tendance à se répéter. Alors que le groupe Lagardère a renoncé l'année dernière à son statut en commandite par actions, qui permettait à Arnaud Lagardère d'avoir les pleins-pouvoirs, en échange d'une responsabilité sur son patrimoine personnel, son groupe annonce ce mardi dans un communiqué avoir entamé une réflexion "visant à confirmer l'autonomie" de son pôle radios, composé d'Europe 1, de Virgin Radio et de RFM. Le calendrier n'est pas anodin : le premier actionnaire de Lagardère, le groupe Vivendi, a obtenu en avril le feu vert de l'Autorité des marchés financiers (AMF) suite au dépôt de son offre publique d'achat (OPA) visant à prendre le contrôle du groupe jadis fondé par Jean-Luc Lagardère.

"Arnaud Lagardère en assurerait ainsi le contrôle"

Mais Arnaud Lagardère, qui doit a priori rester PDG du groupe qui porte son nom jusqu'en 2027, entend bien continuer à avoir son mot à dire. C'est le sens du projet actuellement étudié par le conseil d'administration de Lagardère, qui souhaite réorganiser "la détention et la gouvernance" du pôle radio en le plaçant par exemple sous la bannière d'une société en commandite par actions, "dont le gérant-commandité serait monsieur Arnaud Lagardère lui-même, qui en assurerait ainsi le contrôle", précise le communiqué. "Les associés-commanditaires seraient des sociétés du groupe Lagardère", est-il encore détaillé.

Une décision sera prise d'ici cet été. Réuni...

Lire la suite


À lire aussi

Europe 1 : Vincent Dedienne ému aux larmes face à Hélène Mannarino
"Petites hyènes, rentrez dans la niche !" : Echange houleux entre Alexis Corbière et Dimitri Pavlenko sur Europe 1
Didier Roustan : "Sur Europe 1 ou sur la chaîne L'Equipe, je suis en pilotage automatique"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles