Face à "Squid Game" dans les écoles, Blanquer en appelle aux plateformes et parents

·2 min de lecture
Face à
Face à

POLITIQUE - Le phénomène prend une ampleur telle qu’il ravit Netflix, mais inquiète aussi dans les établissements scolaires. La popularité mondiale de la série sud-coréenne Squid Game et ses dérives dans les cours de récréation ont même poussé le ministre de l’Éducation nationale à réagir ce mardi 19 octobre.

Invité sur LCI, Jean-Michel Blanquer en a appelé à une “responsabilité” collective face à la diffusion du programme mêlant allégorie sociale et violence extrême tout en mettant en scène des personnages issus des franges les plus marginalisées de Corée du Sud.

Dans la série, les participants, désespérés, acceptent de se soumettre à des jeux d’enfants traditionnels, comme “1, 2, 3, Soleil” afin de remporter 45,6 milliards de won (environ 33 millions d’euros). En cas de perte par contre, la mort les attend.

“Un contrôle parental pour de vrai”

“Il est évident qu’il y a la responsabilité des plateformes (...), on a vu que c’est normalement interdit aux moins de 16 ans, peut-être faut-il envisager des mesures suis permettent un contrôle parental pour de vrai sur de tels sujets”, a évoqué le ministre alors que la chaîne montrait que de nombreux jeunes élèves connaissaient la série.

“C’est quelque chose que j’ai abordé avec les plateformes de réseaux sociaux ces derniers temps puisqu’un enfant n’est pas censé aller sur un réseau social avant 13 ans. Pour autant ils le font et donc il faut maintenant responsabiliser les plateformes”.

“Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans”

“Il y a bien entendu la responsabilité des parents, on n’arrivera à rien si on n’a pas un engagement des parents à vérifier davantage ce qu’il se passe”, a-t-il aussi estimé. “Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans”.

“Dans le cas de Squid Game, il s’agit de jeux qui ensuite ont une influence sur la cour de récréation en termes de jeux dangereux (...) nous avons alerté à la fois les directeurs d’écoles et les principaux de collèges sur ces phénomènes-là de façon à ce qu’il y a ait une attention”, a assuré Blanquer.

Le drame dystopique sud-coréen, lancé fin septembre sur Netflix, a marqué un record de visionnage en atteignant plus de 110 millions de foyers en moins d’un mois. Soit le meilleur démarrage de série sur la plateforme, selon cette dernière.

Le phénomène Squid Game est la dernière manifestation de l’influence croissante de la Corée du Sud sur la scène culturelle mondiale, après la sensation de K-pop BTS et Parasite, Palme d’or à Cannes et premier film en langue autre que l’anglais à remporter l’Oscar du meilleur film.

À voir également sur Le HuffPost: Ce que “Squid Game” sur Netflix dit de la société sud-coréenne

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles