Face à une "situation dramatique", les professionnels de la psychiatrie manifestent à Paris

1 / 2

Face à une "situation dramatique", les professionnels de la psychiatrie manifestent à Paris

Tandis que des grèves sont observées dans plusieurs établissements en France, le personnel soignant a manifesté à Paris pour réclamer plus de moyens.

"Pour une psychiatrie humaniste": médecins, infirmiers et autres personnels des établissements psychiatriques ont manifesté un peu partout en France ce mardi. Plusieurs organisations ont également appelé à cesser le travail pour dénoncer le manque de moyens.

"Parent pauvre de la médecine"

Bravant la neige, des dizaines de soignants sont descendus dans la rue à Paris, de la place de la République vers l'Assemblée nationale. Une “convergence des luttes" s’est effectué entre plusieurs collectifs dont "Pinel en Lutte"; "la Psychiatrie parisienne unifiée", des syndicats de psychiatres (SPH, USP), Sud Santé et la CGT.

La mobilisation parisienne s’ajoute à d’autres mouvements sur le territoire: une grève à Rennes et à Amiens, une grève de la faim à Rouen ou encore une occupation du toit des urgences psychiatriques au Havre.

L’objectif est “d’alerter la population de la situation dramatique de la psychiatrie publique". Une discipline que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a elle même qualifiée de "parent pauvre de la médecine" et qui souffre d'un manque d'attractivité et d'effectifs.

2 infirmiers pour 30 patients

"On veut suffisamment de personnels pour pouvoir écouter les patients et éviter des situations dramatiques où l'on se retrouve contraints de les enfermer, de les contentionner", déplore Oriane Cayard, infirmière au GHU Paris psychiatrie et neurosciences.

Avec...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi