Face à la sécheresse, les pays de l'UE appelés à réutiliser leurs eaux usées

Dans ce contexte de sécheresse et de manque d'eau un peu partout en Europe, tout le monde cherche des solutions. Ce mercredi 3 août, la Commission européenne a appelé les États-membres à faire des efforts pour le traitement des eaux usées et pour leur réutilisation dans le secteur agricole.

Face au réchauffement climatique, l'Union européenne doit accélérer la réutilisation de ses eaux usées pour irriguer ses terres agricoles, dit la Commission. Selon elle, il est urgent de « garantir une source supplémentaire d’eau sûre et prévisible » pour arroser et irriguer les champs européens. Bruxelles donne un chiffre pour appuyer son avertissement : plus de 40 000 millions de m3 d'eaux usées sont traités chaque année au sein de l'Union, mais seulement 964 millions sont réutilisés. Cela fait en réalité moins de 2,5 %.

Il y a donc un gros potentiel, note l'exécutif européens. Mais ce potentiel est encore très largement sous-exploité avec des grandes disparités entre les États-membres, rapporte notre correspondant à Bruxelles, Jean-Jacques Héry. Les champions sont Chypre et Malte, qui réutilisent respectivement 90 et 60% de leurs eaux usées. La France est aussi citée en exemple, avec 7,7 millions de m3 d'eaux usées traitées réutilisées chaque année.

Pas de cadre législatif pour inciter cette pratique

► À lire aussi : Face à la sécheresse, l'Europe va devoir importer du riz


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles