Face à la recrudescence d’accidents, Amazon assouplit ses conditions de travail

·1 min de lecture

Les salariés d'Amazon ont voté "non" à la création d'un syndicat il y a quelques semaines, mais cela n'a pas réglé la question des conditions de travail pour autant. Amazon a ainsi annoncé mardi 1er juin un assouplissement des contrôles de ses employés après la publication d'un nouveau rapport accablant sur les accidents au travail dans ses entrepôts américains, réputés pour leurs cadences infernales.

Le système baptisé "Time off Task" ("temps non travaillé"), qui mesure la productivité de chacun des ouvriers chargés de trier, emballer et déplacer les colis, "peut facilement être mal interprété", note Dave Clark, un directeur du géant du commerce en ligne, dans une lettre aux salariés.

De nombreux employés et associations accusent cette méthode de causer du stress inutile, en ne laissant pas suffisamment de temps pour se rendre aux toilettes, par exemple.

"A partir d'aujourd'hui, le "Time off Task" durera plus longtemps en moyenne", a promis Dave Clark.

Le groupe de Seattle est de nouveau accusé par des syndicats américains de ne pas suffisamment se soucier de la santé de ses employés, à l'approche de sa gigantesque opération de soldes annuelles.

"Les travailleurs des sites Amazon se blessent plus souvent, et plus gravement que dans les entrepôts d'autres entreprises", affirme une coalition de syndicats, le Strategic organizing center, dans un rapport publié mardi 1er juin.

Selon cette étude, l'année dernière, près de 6% des ouvriers des centres de tri du géant du commerce en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quatre candidats pour le rachat des Girondins de Bordeaux
La Marine iranienne annonce le naufrage d'un navire en mer d'Oman
L'Australie en quête d'un plan B en cas d'échec du "contrat du siècle" sur les sous-marins avec la France
Covid-19 : l'Algérie entrouvre ses frontières, plus d'un an après leur fermeture
Une ONG suspecte des bateaux chinois de "piller" les eaux argentines