Face à la pire crise économique depuis 150 ans, les Libanais cherchent à quitter leur pays

Le Liban est frappé par une des pires crises au monde depuis 1850, selon la Banque mondiale. L’effondrement du niveau de vie de l’écrasante majorité de la population a été brutal. Face à cela, les Libanais cherchent à quitter le pays.

De notre correspondant à Beyrouth,

En deux ans et demi, la livre libanaise a perdu 95% de sa valeur face au dollar, le salaire mensuel minimum est passé de l’équivalent de 450 dollars à 20 dollars, l’inflation est galopante. L’État ne fournit plus d’électricité, les « filets sociaux » sont inexistants.

Face à cette situation catastrophique, beaucoup de Libanais ont perdu espoir et cherchent à quitter le pays pour de meilleures opportunités à l'étranger. Une étude de l’Institut des sciences sociales de l’université d'État libanaise, montre que près de 70% des jeunes souhaitent effectivement quitter définitivement le Liban.

►À écouter aussi : Le Liban peut-il sortir de la crise?

Au total, 85% des personnes interrogées justifient leur souhait de partir par l’absence de toute perspective, dans un pays qui a brutalement basculé dans la pauvreté. 90% de ceux qui veulent partir expliquent leur décision par la crise économique et financière et les deux-tiers par les blocages politiques qui empêchent des réformes et une évolution du système. Un autre rapport publié par le réseau le Baromètre arabe indique qu’environ 48% de la population, toutes tranches d’âge confondues « cherche à quitter le Liban ».

Fortes demandes de passeports


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles