Publicité

Face à la multiplication des attaques, la région russe de Belgorod ferme ses écoles

Les attaques dans la région de Belgorod, voisine de l’Ukraine, se multiplient, perturbant de plus en plus la vie quotidienne côté russe. Un missile ukrainien a fait deux morts ce samedi, selon les autorités locales. Dans ce contexte, elles annoncent la fermeture des centres commerciaux à Belgorod et des écoles dans toute la région.

« Deux personnes sont mortes, un homme et une femme », a indiqué sur Telegram le gouverneur de la région de Belgorod, Viatcheslav Gladkov, ajoutant que huit roquettes avaient été abattues. Selon lui, l'homme est mort lorsque son camion a été touché, et la femme a été tuée sur un site de parking. Le fils de cette dernière a été blessé gravement et les médecins « se battent pour sa vie ». Deux autres personnes ont été blessées.

En raison de ces attaques, Viatcheslav Gladkov a annoncé que les centres commerciaux resteraient fermés pendant deux jours, tout comme les écoles. Les établissements primaires et d’enseignement supérieur ont droit à quelques « jours de congé ». Aucun cours n’aura lieu lundi et mardi à Belgorod et dans huit districts de la région, a expliqué le gouverneur dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux.

« Nous allons téléphoner à tous les parents, et s'il y a une possibilité, nous leur demanderons de faire en sorte que les enfants restent à la maison pendant quelques jours, lundi, mardi. S’ils n’ont pas cette possibilité, s’ils travaillent dans des secteurs critiques, nous les aiderons. Il est évident que les enseignants et les agents techniques sont inquiets. La situation est assez délicate. Bien sûr, la question de la sécurité dans la région de Belgorod est primordiale pour nous. »


Lire la suite sur RFI